Retour en haut

Analyse Minéralogique Terrestre par Télédétection

Le projet T-MARS (Terrestrial Mineral Analysis by Remote Sensing) 2020-2023, financé par l'Agence spatiale canadienne, est réalisé par une équipe de chercheurs et chercheuses ainsi que d'étudiants et étudiantes de l'Université de Sherbrooke et de l'Université McGill, de la Commission géologique du Canada et de la compagnie ELEMSSION.

Ce projet vise à étudier la composition des chapeaux de fer de l’Arctique canadien comme analogues à des formations géologiques potentiellement similaires sur la planète Mars. Plus de détails sur le projet...

Le projet T-MARS permettra également de former du personnel hautement qualifié (PHQ) dans les domaines de la géomatique, de la télédétection, de l'astrobiologie et de la géologie en offrant des expériences pratiques aux étudiants et étudiantes de divers niveaux. Plus de détails sur la formation des PHQ...

Notre région d'étude et de travaux terrain : l'Arctique canadien

Les formations géologiques étudiées par l'équipe du projet T-MARS sont les chapeaux de fer, qui résultent de l'oxydation de gisements de sulfures par des fluides acides. Ces formations contiennent des minéraux d'altération (p. ex. : gypse, jarosite, hématite) que l'on retrouve également sur la planète Mars. Les chapeaux de fer sont visibles sur les images satellitaires, généralement sous forme de formations oxydées de couleur ocre. Plus de détails sur les chapeaux de fer...

Le climat aride de l'Arctique canadien ralenti les processus d'altération, ce qui favorise la conservation de certains minéraux comme la jarosite qui se dégraderaient en climat chaud et humide. La jarosite étant un indicateur du potentiel habitable de la planète Mars, la région Arctique est un endroit de choix pour étudier les chapeaux de fer, dont la formation résulte de processus analogues à ceux ayant façonné la surface de la planète Mars. Plus de détails sur notre région d'étude...

L'équipe terrain du projet T-MARS, composée de chercheurs et chercheuses ainsi que d'étudiants et étudiantes, se rendra sur l'île Axel Heiberg en juillet 2021 et 2022 afin de récolter des données de télédétection et des échantillons. Ceux-ci seront ensuite utilisés par les étudiants et étudiantes à la maîtrise dans la réalisation de leur projet de recherche. Cette expérience de terrain permettra aux étudiants et étudiantes de développer des compétences dans la réalisation d'un projet de télédétection appliquée, de la définition du projet à l'acquisition, au traitement et à l'analyse des données. Plus de détails sur les travaux terrain...

Visitez notre carte interactive !

Parcourez notre carte interactive pour visualiser plusieurs données géospatiales d'intérêt dans notre région d'étude sur l'île Axel Heiberg ou dans l'Archipel Arctique canadien. Ces données sont quelques-unes de celles utilisées par nos étudiants et étudiantes à la maîtrise!

Vous pourrez visualiser :

  • Des cartes géologiques
  • Des images satellitaires à haute résolution spatiale
  • Des données topographiques (relief ombré, pente)
» Visiter la carte interactive
Aperçu de la carte interactive

Aperçu de la carte interactive.

Dernier billet de blogue

Présentation des conférenciers
Pour notre premier événement de l'automne, nous sommes ravis de vous présenter un panel avec trois chercheurs de McGill qui étudient notre fascinante voisine, Mars ! Venez entendre les travaux passionnants d'Erin Gibbons, Debarati Das et Richard Léveillé sur Mars, son habitabilité et les robots de haute technologie que nous posons à sa surface !Vou... Lire au complet
Logo T-MARS